Contributions

Retrouvez ici toutes les contributions de l'UTP

Notre espace dédié à la présidentielle 2022

Dédié à la présidentielle 2022, cet espace a permis de recenser toutes les propositions relatives aux mobilités, par les acteurs de la mobilité, d'autres secteurs, ainsi que les propositions des candidats à la présidence de la République.

Les transports publics et ferroviaires : une réponse aux besoins quotidiens des Français

Avril 2022 - Avant le deuxième tour de l'élection présidentielle de 2022, l'UTP lance un appel pour en finir avec la précarité mobilité. 

Le prochaine Gouvernement devra faire du développement des transports publics et ferroviaires une priorité nationale du quinquennat.

Télécharger le document : Les transports publics et ferroviaires : une réponse aux besoins quotidiens des Français

Les transports publics et ferroviaires face à la crise énergétique : les 11 propositions de l'UTP

Les transports publics et ferroviaires sont un secteur économique phare puisqu’à eux-seuls leurs opérateurs génèrent sur tout le territoire français plus de 260 000 emplois directs pérennes et non-délocalisables ainsi que 100 000 emplois indirects.

Par ailleurs, si les transports publics permettent chaque jour à des millions de Français de se déplacer en toute sécurité en préservant leur pouvoir d’achat comme l’environnement, le fret ferroviaire permet d’irriguer le tissu industriel et commercial français en émettant 9 fois moins de gaz à effet de serre que le mode routier.
Activités par conséquent essentielles au bon fonctionnement de l’économie française, les transports publics et ferroviaires ont assumé pleinement leurs responsabilités lors de la crise sanitaire, qui a fortement impacté le secteur sur le plan économique. Quand les uns ont garanti une offre de transport largement supérieure à la demande pour assurer la mobilité des personnels de première ligne, les autres ont maintenu leurs trafics afin d’approvisionner le marché français en biens de première nécessité. Hors Ile-de-France, le secteur n’a pas bénéficié d’indemnisation spécifique de la part de l’Etat à la hauteur des impacts économiques subis du fait de la crise du Covid.
Ils sont confrontés aujourd’hui à une nouvelle crise qui fragilise de nouveau leur activité et par conséquent l’activité économique de tout le pays.

Les secteurs des transports publics et ferroviaires sont d’importants consommateurs d’énergies de traction pour faire circuler l’ensemble des matériels roulants utilisés quotidiennement (bus, cars, métros, tramways, trolleybus, trains). Une large palette d’énergies est mobilisée à cette fin, allant du diesel à l’électricité en passant par le GNV et le biogaz. Les opérateurs y consacrent ainsi en moyenne 10 à 15% de leurs dépenses totales d’exploitation.
Alors que le taux de marge des opérateurs est proche de 2%, la hausse exponentielle des coûts des différentes énergies (gazole, biodiesel, gaz naturel fossile, biométhane, électricité) a de ce fait un impact immédiat extrêmement fort sur l’équilibre économique déjà fragile de ces secteurs.
Par ailleurs, la crise actuelle met en lumière des tensions croissantes sur le marché de l’énergie auxquelles il est indispensable de pallier.

Mars 2022 - Les transports publics face à la crise énergétique : les 11 propositions de l'UTP

Nouvelle initiative en faveur de la mobilité urbaine

L’Union française des Transports Publics et ferroviaires (UTP) remercie la Commission européenne d’avoir organisé une consultation publique sur le thème clé de la mobilité urbaine.
Les défis à relever en matière de mobilité urbaine sont, en effet, nombreux et sont liés au phénomène d’urbanisation croissante, appelé à s’intensifier dans les années à venir : augmentation de la congestion, de la pollution, des émissions de gaz à effet de serre (GES), du bruit, des inégalités sociales, etc. La stratégie de l’Union européenne pour parer aux effets de ce phénomène doit donc être ambitieuse en matière de mobilité.
Les transports publics constituent un atout de premier ordre pour accompagner et relever ces défis et atteindre les ambitions climatiques du Pacte Vert pour l’Europe (Green deal). Aussi la future initiative en faveur de la mobilité urbaine devrait-elle accorder une place prépondérante aux transports publics urbains.

Plus d'infos...