#Présidentielle2022

Retrouvez les acteurs de la mobilité et des autres secteurs, ainsi que les propositions des candidats à la présidence de la République

Les acteurs de la mobilité

découvrez les 20 propositions de l'UTP pour le prochain quinquennat

A cinq mois du scrutin, l’UTP a adressé son manifeste « Donnons enfin la priorité aux transports publics et ferroviaires » aux candidat(e)s à la Présidence de la République. 

Par ce Manifeste, l’organisation professionnelle veut sensibiliser le(a) futur(e) chef de l’Etat à l’absolue nécessité de soutenir avant tout les transports publics et ferroviaires (infrastructures, services de transports pour voyageurs et services fret) au cours du prochain mandat. 

Dans ce texte, l’UTP met en évidence les raisons pour lesquelles les transports publics et ferroviaires sont essentiels à la qualité de vie, à la cohésion sociale et territoriale, au développement économique et à la protection du climat. Elle propose vingt mesures concrètes pour doubler la part modale du transport public urbain et du transport ferroviaire (voyageurs et fret) selon quatre axes forts :
•    des transports publics urbains et ferroviaires au service du développement social et économique ; 
•    une mobilité respectueuse de la planète ; 
•    des transports sûrs pour tous, en toutes circonstances ; 
•    un financement pérenne et une gouvernance cohérente de la mobilité durable. 

Le Manifeste a d’ores et déjà été transmis par l’UTP aux candidat(e)s et leurs entourages connus à ce jour, aux états-majors des partis politiques, à de nombreux députés et sénateurs, aux vice-présidents Transports des Régions et grandes agglomérations ainsi qu’à des think-tanks et cercles de réflexion influents. L’UTP mène par ailleurs une campagne active et continue de promotion via les réseaux sociaux. A noter que plusieurs équipes de campagne et plusieurs parlementaires sont revenus vers l’UTP après avoir pris connaissance des propositions. 

Consulter le manifeste de l’UTP :  « Donnons enfin la priorité aux transports publics et ferroviaires  ».

autres propositions en matière de mobilité (prises de position)

Alliance 4F (Fret Ferroviaire Français du Futur)

L'alliance 4F appelle les candidats à l'élection présidentielle à s'engager pour le fret ferroviaire français (8 février 2022). 

Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB)

FNAUT

France Logistique

France Nature Environnement

France Urbaine

Groupement des Autorités Responsables de Transport (GART)

Institut Montaigne

Jean-Pierre Farandou pour la Fondation Jean Jaurès

MEDEF

Mobilians

Régions de France

  • le Livre blanc des Régions se présente comme « un outil d’interpellation des candidats à la Présidence de la République » et « la feuille de route politique des Régions face au prochain Gouvernement »

Réseau Action Climat (RAC)

Respire

Terra Nova

TDIE

TLF (Union des entreprises de Transport et de Logistique de France)

Union Routière de France (URF)

Villes de France

à l'étranger

Le manifeste de l'UTP
Les propositions des candidats à la présidentielle

L’UTP assure une veille pour répertorier l’ensemble des mesures proposées par les candidat(e)s et/ou les partis politiques dans le champ des Transports.

Mise à jour : 3 février 2022

Priorités de campagne pour Yannick Jadot :

  • Investissement de 7 Md€ dans les transports publics ;
  • Investir 4 milliards d’euros par an pour le réseau ferroviaire ;
  • Point de desserte de transport collectif à moins de 500 mètres des habitations en zone urbaine et périurbaine ;
  • Instaurer une TVA à 5,5 % sur les transports en commun à 5,5 %, dont les trains, les bus et le transport urbain ;
  • Augmenter le forfait mobilité durable à 1000 euros et le rendre obligatoire pour les trajets domicile-travail en vélo, en covoiturage, en transport en communs et en autopartage ;
  • Mettre fin à la vente de véhicules thermiques neufs en 2030 ;
  • Doublement de la prime à la conversion électrique à 1 Md€ ;
  • Interdire les vols intérieurs lorsqu’une alternative ferrée en 4 heures existe (contre 2 h 30 actuellement) ;
  • Interdire les vols européens pour des trajets réalisables en 6 heures de train ;
  • Ouverture de trains d’équilibre du territoire (corail) ;
  • Ouverture de quinze lignes de trains de nuit, dont huit seront reliées avec d’autres pays européens.
  • Les grands projets d’infrastructures que le candidat Jadot souhaite stopper : Lyon-Turin, ligne à grande vitesse (LGV) Rhin-Rhône, LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, mais aussi le Grand Paris Express ;
  • Fond vélo abondé à hauteur de 500 millions d’euros par an (le gouvernement actuel a dépensé 850 millions d’euros en 5 ans en la matière).

 

Source : presse (Contexte, Le Monde, JDD…), site de campagne et annonces lors de meetings.

Synthèse du programme :

Consulter le programme

Priorités de campagne pour Anne Hidalgo :

  • Mettre en place un plan sur cinq ans pour la transition écologique ;
  • Investir massivement dans le ferroviaire en lien avec les Régions pour financer le retour des petites lignes, des trains de nuit et du fret ferroviaire ;
  • Réduire la TVA pour les déplacements en train ;
  • Doubler le fret ferroviaire d’ici à 2030 et revitaliser les 10 voies régulières de fret maritime et fluvial ;
  • Créer une taxe empreinte carbone sur le billet d’avion lorsqu’une alternative ferroviaire comparable existe.

Source : Presse (Contexte, Le Monde, JDD…) et site de campagne.

 

Une image contenant texte, signe

Description générée automatiquement

Priorités de campagne pour Christiane Taubira :

Dans son discours prononcé à Lyon le 15 janvier, Mme Taubira s’engage à veiller à ce que les investissements nationaux et européens permettent une transition écologique rapide et mentionne la décarbonisation ou le développement de nouvelles mobilités.

Priorités de campagne pour Fabien Roussel :

  • Gratuité des transports en commun urbains et investissement de 50 milliards sur 15 ans.

→ Comment ? Extension et une hausse du versement mobilité, il déclare que l’État prendra à sa charge la part de l’abonnement dont les salariés s’acquittent aujourd’hui (50 %). « Le coût, c’est 7 milliards d’euros »

  • Refonte de la tarification sociale des transports sur les lignes nationales et régionales.
  • Augmentation de la part modale du fret ferroviaire à 30% du transport de marchandise (4 milliards d’euros d’investissements).
  • Renationalisation des autoroutes et de la SNCF avec un plan de 50 milliards d'euros et la réouverture des petites lignes ferroviaires pour désenclaver les territoires ruraux.
  • Doublement de la prime à la conversion pour la porter à 10 000 euros.

 

Sources : https://d3n8a8pro7vhmx.cloudfront.net/fabienroussel2022/pages/159/attachments/original/1642156435/roussel-tract-climat-20.jpeg?1642156435, articles de presse (L’Est Républicain, Le Monde, Contexte) et meeting de novembre à Paris.

 

Priorités de campagne pour Jean-Luc Mélenchon :

  • Refuser la mise en concurrence ferroviaire
  • Supprimer les lignes aériennes quand une alternative en train est inférieure à quatre heures
  • Renationaliser les autoroutes et les aéroports stratégiques
  • Reconstruire le maillage de transports en commun et de services publics
  • Créer un pôle public des transports et de la mobilité
  • Lancer de grands travaux de rénovation de voies ferrées, rouvrir des lignes ferroviaires du quotidien et refuser leur suppression
  • Renationaliser la SNCF et refuser la mise en concurrence des lignes de transports
  • Supprimer les lignes aériennes quand l’alternative en train est faisable en quatre heures ou moins
  • Renationaliser les autoroutes, en revenant sur la hausse des prix passés, ainsi que certains aéroports « stratégiques »
  • Systématiser le recours au fret fluvial dès que possible

Source : Site de campagne, et articles de presse (Contexte, L’Est Républicain etc).

Retrouvez les propositions de l'Union populaire et son candidat Jean-Luc Mélenchon : Pour des mobilités durables et accessibles : les livrets thématiques de l'Avenir en commun

 

 

Priorités de campagne pour Valérie Pécresse :

  • Lancer un grand plan de 11 milliards d’euros d’ici 2040 pour faire de la France le leader mondial de l’hydrogène
  • Décarboner les transports en fixant l’objectif de 15% de biocarburants en 2030 et de 20% en 2050 (contre 8% aujourd’hui) et créer une véritable filière française de production et de distribution de biocarburants pour le transport aérien
  • Remplacer les transports en commun fonctionnant au diesel, par des transports propres, comme ce qui a été fait en Île-de-France.
  • Objectif 2035 pour que tous les véhicules neufs ne consomment plus d’énergies fossiles, pas seulement les voitures, mais aussi camions, cars, bus, trains, deux roues, bateaux, petits avions (Et 50% de biocarburants durables dans les plus gros avions).
  • Développer les bornes de recharges et les filières industrielles françaises de production de tous les modes de transport électriques.
  • Doubler la part du fret ferroviaire de 9% à 18% d’ici 2030 et viser 25% en 2050 ;
  • Soutenir les grandes infrastructures de transport multimodal de la route vers le rail et le fluvial telles que Lyon-Turin ou le Canal Seine-Nord Europe.

 

Source : « Notre projet pour la France 2022 »  (cf. 28ème proposition : Lutter contre le réchauffement climatique)

 

Priorités de campagne pour Nicolas Dupont-Aignan :

  • Renationaliser les autoroutes
  • Suppression du permis à points
  • Supprimer les restrictions de circulation liées à l’extension des Zones à Faibles Emissions à toutes les agglomérations de plus de 150 000 habitants voulu par le projet de loi Climat et Résilience
  • Interdire totalement la circulation des poids lourds sur les autoroutes de 7h à 22h les jours de grandes influences
  • Rendre gratuites les autoroutes autour de l’Ile-de-France
  • Supprimer la taxe sur les véhicules de société pour les véhicules produits en France
  • Revenir aux 90 km/h sur les routes départementales
  • Réaliser les aménagements nécessaires sur les réseaux routiers
  • S’opposer aux péages urbains, approche inégalitaire des politiques de mobilité
  • Supprimer la TVA sur la TICPE
  • Remplacer les 10 millions de véhicules les plus énergivores en 10 ans par le biais d’un nouveau bonus-malus favorable aux véhicules électriques et peu polluants
  • Accélérer la mise en place de bornes de recharge rapide pour les voitures électriques
  • Poursuivre le développement des réseaux de transport en commun en encourageant les intercommunalités à privilégier les transports propres (GNL, électriques, etc.)
  • Développer le ferroutage
  • Investir dans les véhicules autonomes qui permettront d’améliorer la sécurité et le confort des automobilistes.

 

Source : site de campagne (https://2022nda.fr/projet/transport-automobilistes/)

 

Priorités de campagne pour Marine Le Pen :

  • Mettre en place la gratuité des transports en commun aux heures creuses pour les moins de 25 ans.

 

Source : Est Républicain du 02/02/2022

 

Priorités de campagne pour Eric Zemmour :

  • Programme « Ruralité » :
  • désenclaver les bourgs par une offre locale d’accès aux transports en commun routiers
  • Programme « Automobilistes » :
  • Mettre fin à toute interdiction de circuler en ville, en fonction du type de véhicule (Zones à faibles émissions métropolitaines) ;
  • Rendre obligatoire le remboursement par les entreprises de 50% des frais de carburant par leurs salariés pour leur trajet-domicile travail, dans la limite de 40 € par mois et s’il n’existe pas d’alternatives de transport en commun.

 

Source : site de campagne (https://programme.zemmour2022.fr/)