Retour

Transport Ferroviaire : Bilan Social 2016 (édition 2017)

Bilan d’activité
02/10/2017

Le bilan social 2016 présente les données sociales agrégées des entreprises adhérentes de l’UTP qui relèvent de la future convention collective nationale de la branche ferroviaire, tel que défini par l’accord de branche du 23 avril 2015, soit : le groupe public ferroviaire, les entreprises de transport de voyageurs et/ou de marchandises, les entreprises qui gèrent, exploitent ou entretiennent sous exploitation des lignes fixes d’infrastructures ferroviaires et les entreprises en charge de la maintenance, hors réparation, des matériels roulants.

Il est établi sur la base de données fournies par ces entreprises au titre des deux dernières années 2015 et 2016 et permet d’avoir une vision de la structure de la nouvelle branche ferroviaire suite à la réforme ferroviaire de 2014.

Plusieurs chiffres et faits marquants ressortent du bilan social 2016 :

  • sur un effectif total de l’ensemble des entreprises de la branche ferroviaire estimé à 156 000 salariés, 149 776 personnes travaillent au sein des entreprises ferroviaires adhérentes de l’UTP, soit 96 % des salariés de la branche ;
  • les salariés sédentaires représentent près de la moitié des effectifs ;
  • les sédentaires en charge de la sécurité totalisent 35,5 % des effectifs, les conducteurs 10,3 % et les agents d’accompagnement 5 % ;
  • la branche ferroviaire est une branche qui offre des emplois stables et pérennes. La quasi-totalité des salariés (98,4 %) travaillent sous contrat à durée indéterminée et la part des personnels en contrat à durée déterminée (1,6 %) est très inférieure à celles observées au niveau national (8,1 %) et dans le secteur des transports (5,9 %) ;
  • les salariés à temps partiel représentent 9,5 % des effectifs, un taux inférieur à ceux observés au niveau national (15,7 %) et dans le secteur des transports (10,6 %) ;
  • la pyramide des âges est équilibrée : 47,6 % des salariés sont âgés de 40 ans et moins et 52,4 % sont âgés de 41 ans et plus ;
  • la proportion des femmes s’établit à 19,7 % des effectifs ;
  • les entreprises investissent fortement dans la formation professionnelle : elles y consacrent, en 2016, 7,1 % de leur masse salariale, un taux bien supérieur à leurs obligations légales.

Se trouve aux pages 4 et 5 du bilan une synthèse des principales données.

Vous trouverez ci-dessous, en téléchargement, le bilan social 2016.

Le département des affaires sociales de l’UTP est à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

 
  • Benoît Juéry,
  • Justine Lassansaa.

 

 

 

bilan social ferroviaire