UTP UTP
21 juin 2023

Relever collectivement le défi des compétences et de la formation de demain dans les transports publics urbains et ferroviaires

 

logo france 2030 logo année européenne des compétences

Ce 21 juin, l'UTP a présenté deux diagnostics emploi et formation pour les transports publics urbains et les transports ferroviaires, en présence de Carole Grandjean, ministre déléguée chargée de l’Enseignement et de la Formation professionnels et de l’ensemble de la profession mobilisée.

Deux diagnostics emploi et formation pour mesurer les impacts de la transition écologique et numérique

Les acteurs du transport public urbain et ferroviaire sont essentiels à la mobilité quotidienne des citoyens et des marchandises ainsi qu’à l’attractivité des territoires. Ils génèrent près de 260 000 emplois directs, pérennes et non délocalisables. Ils jouent un rôle majeur pour accélérer la transition écologique et atteindre la neutralité carbone. Ils sont au cœur de la transition numérique avec des métiers porteurs d’innovation, connectés et intégrateurs de technologies.

Pour disposer d’une cartographie précise de la situation actuelle et d’un diagnostic prospectif sur les besoins en compétences et en formations au regard des évolutions attendues, l’UTP a lancé en septembre dernier la réalisation de deux diagnostics dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt « Compétences et métiers d’Avenir » de France 2030.

Le secteur des transports urbains et ferroviaires va connaître une croissance forte de son activité et donc de ses emplois à hauteur de 20% à horizon 2030. Le besoin est estimé à minima à 105 000 recrutements, principalement sur les métiers de la conduite et de la maintenance.

Les métiers vont être de plus en plus connectés et les compétences en data et cybersécurité, indispensables pour assurer l’avenir de la mobilité. Que ce soit pour accompagner la transition de la flotte de bus à l’électrique ou le déploiement de navettes ferroviaires électriques ultra légères, les besoins en compétences en électriciens, électromécaniciens, électrotechniciens sont prégnants, et ce sur l’ensemble du territoire.

Construire un appareil de formation pour le secteur

Dans un contexte de tensions de recrutements inédites, les deux diagnostics illustrent que les secteurs des transports urbains et ferroviaires ne sont pas suffisamment identifiés dans les formations existantes et cela à tous les niveaux de qualification. L’offre de formation est clairement insuffisante. Il est donc essentiel pour la profession de construire un appareil de formation adapté.

Aussi, l’UTP - forte de ses deux diagnostics - élabore avec ses entreprises adhérentes un plan d’actions articulé autour de trois grands axes qu’elle présentera prochainement à France 2030 (phase 2).

  • Structurer une école de la conduite décarbonée : pour atteindre le recrutement des 50 000 conducteurs dans les transports urbains et ferroviaires d’ici à 10 ans, il faut construire un socle commun de compétences à la conduite et créer des passerelles
  • Investir la voie technique et professionnelle (mentions complémentaires, stages, mentorat) en créant un label Mymobility et en s’appuyant sur des partenariats interbranches pour répondre aux besoins de formation en maintenance sur les territoires,
  • S’ouvrir au monde de la recherche et créer une plateforme universitaire de la mobilité durable afin de partager les ressources sur les innovations avec l’ensemble des acteurs de l’écosystème (AOM, ministères, salariés, chercheurs, départements R&D des entreprises, formateurs, étudiants…).

C’est toute la profession qui était présente ce 21 juin pour la matinée de restitution des résultats des deux diagnostics en présence de la ministre Carole Grandjean, de François Germinet du Secrétariat général pour l’Investissement sur le campus d'Orly de LEA-CFI, l'école des métiers de la ville de demain de la CCI Paris Ile-de-France, spécialisé dans les métiers de la maintenance des véhicules et de la performance énergétique. Pour s’engager dans une dynamique de développement des formations sur la maintenance et développer l’apprentissage au sein de ses entreprises adhérentes, l’UTP a signé une convention de partenariat avec l’école.

« Ces deux diagnostics constituent une base solide pour évaluer les besoins actuels et futurs de nos deux branches en matière d'emploi et de formation. Ils offrent une vision claire et permettent de nourrir notre feuille de route. Ils mettent en lumière l'importance de l'investissement dans la formation et le développement des compétences pour que les transports publics urbains et ferroviaires entrent dans le rang des secteurs particulièrement attractifs. » Marie-Ange Debon, présidente de l'UTP.

Contacts presse

  • Florence Sautejeau, déléguée générale de l'UTP, 01 48 74 73 67
  • Juliette Fraile, directrice du département de la Valorisation et Communication, 01 48 74 73 46
  • Géraldine Adam, directrice adjointe du département des Affaires sociales, 06 10 08 51 11
L'UTP. L'Union des Transports Publics et ferroviaires (UTP) est l’organisation professionnelle des entreprises de transport public urbain et ferroviaire. L’UTP représente près de 170 entreprises de transport urbain, soit 100 000 salariés et une trentaine d’entreprises de la branche ferroviaire, soit 160 000 salariés répartis sur le territoire français. Elle négocie les conventions collectives de branches, représente la profession et défend les intérêts collectifs des adhérents.

L’Union des transports publics et ferroviaires (UTP) est l’organisation professionnelle du transport public urbain, des entreprises ferroviaires (fret et voyageurs) et des gestionnaires d’infrastructures en France. L’UTP représente près de 200 entreprises, soit l’équivalent de 260 000 salariés répartis sur l’ensemble du territoire français.

UTP
UTP - 17 rue d'Anjou 75008 Paris
+33 (0)1 48 74 63 51
UTP Twitter UTP Twitter YouTube
Responsability Europe Engagé RSE QualiOp