Retour

Les services urbains poursuivent leur mue énergétique

Notes d’informations
17/02/2020

La note technique « les services urbains poursuivent leur mue énergétique » propose une analyse de la répartition du nombre total des véhicules de type M2 et M3, au niveau national ainsi que la répartition des flottes des autobus et des autocars selon leur énergie de propulsion. Cette analyse est complémentaire à la publication « le parc des véhicules des services urbains au 1er janvier 2018 » qui zoome et détaille la composition du parc routier et du parc guidé de 139 réseaux urbains.

Les données étant issues du répertoire statistiques des véhicules routiers (RSVERO), cette note permet d’appréhender l’évolution du parc total des autobus et des autocars depuis 2014 et l’évolution de son renouvellement par des véhicules neufs ou d’occasion. Elle confirme également les tendances des choix énergétiques déployées sur la même période.

Quelques chiffres marquants :

  • 101 522 véhicules de transport en commun de plus de 3,5 t. au 1er janvier 2020 dont 28 284 autobus et 73 328 autocars
  • 2 739 autobus immatriculés en 2019 dont 67 % neufs et 33 % d’occasion
  • 10 152 autocars immatriculés en 2019 dont 48 % neufs et 52 % d’occasion
  • 20 % des autobus au niveau national circulent avec une énergie alternative au gazole (contre 1 % pour les autocars) :
    • 79,6 % utilisent du gazole,
    • 9,9 % du gaz naturel,
    • 7 % hybride,
    • 2,5 % de l’électricité,
    • 0,8 % des hydrocarbures
  • Un autobus sur deux, acheté neuf en 2019, utilise une énergie alternative au tout gazole. Il s’agit principalement des autobus circulant au GNV.

Enfin, l’année 2019 marque l’arrivée des autobus à l’hydrogène, même si leur nombre est très marginal.

Contact : Stéphanie JEGU - Département des Affaires Economiques et Techniques

parc de véhicules
énergies alternatives
transition énergétique
renouvellement
faibles émissions
autobus
autocars
M2
M3