Bilan social de la branche ferroviaire : chiffres clés 2016 - 3 octobre 2017

UTP
3 octobre 2017

Bilan social de la branche ferroviaire : chiffres clés 2016

L’UTP publie le bilan social de la branche ferroviaire 2016*. Nombre de salariés, nature des emplois et des contrats, temps de travail, pyramide des âges, investissements dans la formation professionnelle… : le rapport donne une vision globale de la branche. 
 
La branche ferroviaire est née de la réforme ferroviaire de 2014 qui a prévu la négociation d'une convention collective nationale. 
Pour mémoire, les partenaires sociaux ont déjà conclu les volets « champ d’application », « disposition générales », « contrat de travail », « organisation du travail », « formation professionnelle » et ont entamé les négociations sur la partie  « classifications - rémunérations ».
 
Ce qu’il faut retenir du bilan social 2016*: 
• 149 776 personnes travaillent au sein des entreprises ferroviaires adhérentes à l’UTP sur un total estimé à 156 000 salariés ;
• les salariés sédentaires représentent près de la moitié des effectifs, les sédentaires en charge de la sécurité 35,5 %, les conducteurs 10,3 % et les agents d’accompagnement 4,7 % ;
• la branche ferroviaire est une branche qui offre des emplois stables et pérennes. La quasi-totalité des salariés (98,4 %) travaillent sous contrat à durée indéterminée et la part des personnels en contrat à durée déterminée est très inférieure à celles observées au niveau national (8,1 %) et dans le secteur des transports (5,9 %) ;
• les salariés à temps partiel représentent 9,5 % des effectifs, un taux inférieur à ceux observés au niveau national (15,7 %) et dans le secteur des transports (10,6 %) ;
• la pyramide des âges est équilibrée : 47,6 % des salariés sont âgés de 40 ans et moins et 52,4 % sont âgés de 41 ans et plus ;
• la proportion des femmes s’établit à 19,7 % des effectifs ;
• les entreprises investissent fortement dans la formation professionnelle : elles y consacrent 7,1 % de leur masse salariale, un taux bien supérieur à leurs obligations légales.
 
*Données des entreprises qui relèvent de la convention collective nationale ferroviaire : le groupe public ferroviaire, les entreprises de transport ferroviaire de voyageurs et/ou de marchandises, des entreprises qui gèrent, exploitent ou entretiennent des infrastructures circulées, des entreprises en charge de la maintenance, hors réparation, des matériels roulants ainsi que des entreprises qui assurent des missions liées à la sécurité ferroviaires.
 
Pour en savoir plus sur le bilan social 2016 de la branche ferroviaire, rendez-vous sur www.utp.fr.
 
Contacts UTP
Claude Faucher, Délégué général. Tél. : 01 48 74 73 67.
Benoît Juéry, directeur des affaires sociales. Tél. : 01 48 74 73 24.
Dominique Fèvre, directrice Valorisation et Communication. Tél. : 01 48 74 73 46.
L'UTP. L'Union des Transports Publics et ferroviaires (UTP) est l’organisation professionnelle des entreprises de transport public. L’UTP représente près de 170 entreprises de transport urbain, soit 100 000 salariés et une trentaine d’entreprises de la branche ferroviaire, soit 160 000 salariés répartis sur le territoire français. Elle négocie les conventions collectives de branches, représente la profession et défend les intérêts collectifs des adhérents. ISO 26000 QualiOp