Rapport 2022 de l’ERA sur la sécurité et l'interopérabilité ferroviaires dans l'UE

Jeudi 23 Juin 2022

Le rapport biennal publié par l’Agence de l’Union européenne pour les chemins de fer (ERA) met en évidence les progrès réalisés en matière de sécurité ferroviaire et d'interopérabilité dans l'Union et apporte une compréhension approfondie de la situation ferroviaire européenne et de son évolution dans le temps. Les données contenues dans ce rapport peuvent être utilisées pour identifier les domaines à améliorer en vue de parvenir à un système ferroviaire plus efficace et efficient : l'espace ferroviaire unique européen.

En résumé, les chemins de fer européens restent parmi les plus sûrs au monde, les accidents majeurs (avec cinq décès ou plus) se raréfiant et les accidents importants diminuant ces dernières années. Cependant, le coût global des accidents ferroviaires reste élevé et les progrès ont également été très inégaux entre les États membres de l'UE, avec une variation significative des niveaux de sécurité. Cet état de fait appelle le secteur à s’engager durablement dans l'amélioration de la sécurité ferroviaire en appliquant rigoureusement un système de gestion de la sécurité solide et en mettant en œuvre une culture positive de la sécurité ferroviaire.

Les données collectées confirment la bonne progression en termes d'amélioration de l'interopérabilité des chemins de fer en Europe, mais le système ferroviaire est encore loin d’avoir atteint les objectifs fixés dans de nombreux domaines. Bien que des progrès notables sont observés dans l'alignement des cadres opérationnels en termes de règles, seules de modestes améliorations sont visibles dans l'interopérabilité des actifs ferroviaires. En conséquence, le transport ferroviaire n'a pas été en mesure d'augmenter sa part modale parmi les différents modes de transport au cours de la dernière décennie, bien qu'il soit le mode de transport le plus durable.

Dans cette édition du rapport, pour la première fois, la collaboration avec RailNetEurope permet de présenter de nouveaux indicateurs de suivi des volumes de trafic ferroviaire transfrontalier, du temps de transfert et de la ponctualité aux tronçons frontaliers, qui peuvent fournir une indication sur la fluidité des liaisons ferroviaires internationales.

Contact : Canisius Gassa  - Département des Affaires économiques, techniques et prospective